Bernard Giraudeau : Carnets de voyage (Coffret 3 DVD)

Livraison gratuite

voir conditions

4,3/5 (3 avis)

de Bernard Giraudeau

Un voyage à contre-temps, dynamique, romantique, lyrique. Avec sa voix de conteur Bernard Giraudeau nous fait découvrir les autres, les différences, les richesses humaines, la misère, la mélancolie... sa vision des pays qu’il traverse.

Coffret DVD 3 disques

  • Un ami chilien (2000, 53 min, couleurs)
  • Esquisses Philippines ((2000, 52 min, couleurs)
  • La Transamazonienne (2000, 52 min, couleurs)

DVD 1
Un ami chilien

« Un jour mon ami m’a dit : "J’aimerais t’emmener chez moi au pays Aïmara dans l’extrême nord du Chili, une terre écrasée entre les Andes et le Pacifique". Dans son exil, il m’a appris ses origines, l’histoire de son histoire. Quelques mois plus tard nous avons laissé le printemps de France pour les glaces du Parinacota et le désert d’Atacama. Un rêve de 5000 kilomètres de la frontière péruvienne et bolivienne à Valparaiso.

C’est la terre de tous les conquérants ; des Incas Quetchua à la résistance Aïmara et Atacamène ; des conquistadors à l’indépendance ; du sacrifice d’Allende à la dictature de Pinochet. Qui es-tu chilien mon ami ? Tu rêves de t’envoler comme le condor et avant de mourir tu regarderas comme lui, ce long pétale de mer, de vin et de neige dont parle Pablo Neruda et tu chuchoteras : "Je suis de cette terre". J’ai filmé son pays comme je l’ai aimé. Avec lui je vous ai rapporté les visages et les regards de ceux qui habitent un des plus beaux pays du monde : le sien. »

Bernard Giraudeau

Commentaire

Les Aymaras ont résisté à tout, même à l’Inca et aux conquistadors. Ils connaissent le secret du désert et sont les maîtres du feu et de l’eau. C’est cela qui a fasciné Bernard Giraudeau. En compagnie de son ami Oswaldo Torres, d’origine Aymaras, il gagne les terres du Nord du Chili pour retrouver ces derniers Indiens. Ceux dont le passé s’abolit et qui sont exempts de futur…

DVD 2
Esquisses Philippine

« Marin j’avais abordé l’archipel des Philippines avec la naïveté de l’adolescence, un pompon rouge sur la tête comme une pomme. Vingt ans plus tard, lors d’un festival de cinéma, j’étais chassé par Marcos pour avoir insulté la dictature. J’ai toujours voulu revoir ce pays et c’est en 2002, le temps d’un tournage pour la télévision où je jouais le Général Leclerc que j’ai pu filmer ces esquisses Philippines.

Je suis donc allé voir ce peuple, giflé par les contrastes. J’ai vu les décharges, les villages de toile sur « Smoky Mountain » dans la putréfaction et l’horreur d’une enfance nue. J’ai rencontré les Aetas dans les cendres du Pinatubo, les Ifugaos qui veillent sur les Rice Terrasse, la vieille Wanna qui attend la mort pour mettre sa robe rouge. J’ai filmé les ports engloutis, les villages lacustres qui s’endorment au couchant, les regards, les mains tendues, la générosité, les sourires. J’ai écouté les légendes en mangeant du riz au poisson sur le Railway track de Métro Manilla. J’ai voyagé, curieux, sans concession, le cœur à tout, la tête à rien comme disait Nicolas Bouvier. A vous de voir. »

Bernard Giraudeau

Commentaire

De ses étapes aux Philippines alors qu’il était dans la marine, Bernard Giraudeau avait conservé le furtif souvenir de sourires perlés et de bars ouverts jusqu’à l’aube. 20 ans après, le temps d’un tournage, il revient à Manille et en profite pour filmer sa vision des Philippines. Il en résulte un instantané qui n’a rien d’une carte postale, un très beau film documentaire aux allures de quête inspirée où l’auteur dépeint ses rencontres et ses émotions avec une grande sensibilité.

DVD 3
La Transamazonienne

« Je vous emmène en Amazonie, du Tocantins au Tapajos et de Maraba à Itaïtuba. Depuis cet indien, un cacique couvert d’or aperçu un jour par un conquistador fiévreux jusqu’aux ville fabuleuses englouties par la forêt, l’homme n’a cessé de rêver et de conquérir. Je voulais mon rêve à moi.

Je vous emmène en Amazonie. Ici rien ne débouche nulle part, disait Henri Michaux. Brésil, Rio de Janeiro, Belem, là-bas un peu au sud il y a une route, la Transamazonienne. Elle traverse la forêt d’Est en Ouest, elle finit quelque part au large de la Frontière péruvienne comme une blessure. J’ai voulu voir les humains de cette forêt surhumaine. Je vous ai rapporté de cette chasse amazonienne des visages que j’ai cru reconnaître. Je vous ramène des têtes d’Amazonie, je vous les ramène du désert vert, de la Sud Amérique où il y a 500 ans nous arrivions. »

Bernard Giraudeau

Commentaire

Réalisée au début des années 70 à grands renforts de bulldozers, de caterpillars et de mines, La Transamazonienne devait développer l’exploitation du minerai et de l’agriculture, mais aussi aider la population rurale. La réalité fut toute autre. Bernard Giraudeau nous emmène sur cet importun ruban d’asphalte que les Amazoniens nomment la Transamargura : la route des regrets et du désespoir…

Générique

  • Idée originale et réalisation BERNARD GIRAUDEAU
  • Musique originale OSVALDO TORRES
  • Production exécutive ELYANE CARRARA - Montage ANNICK BALY

par

Très bien

par

c'est un cadeau, je ne l'ai pas regard

par

Super, mais j'adore les commentaires sobres et la voix de Giraudeau

Réalisation Bernard Giraudeau
Audio / Vidéo
  • 4/3
  • Français stéréo
  • DVD PAL
  • Zone 2
couleurs
Nombre de disques 3
Durée 2 h 37 min
Année de production 2000
Date de sortie du Coffret 3 DVD 5 octobre 2010
Référence 3346030022504
Éditeur

Éditions Montparnasse

Éditeur : Éditions Montparnasse