Marivaux (Coffret 5 DVD)

Livraison gratuite

voir conditions

4,8/5 (6 avis)

de Jean-Roger Cadet, Pierre Badel, François Chatel

Tenté par le prestige d’être joué sur la scène du Théâtre-Français, Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux (1688-1763), dit Marivaux, entre à l’Académie française en 1743 après avoir été l’auteur de prédilection de la troupe des Comédiens-Italiens.
À une époque où les canons classiques et la tradition de la commedia dell’arte se sclérosent, ce spectateur lucide du monde élabore une œuvre originale d’un ton nouveau, un théâtre de la conversation amoureuse : le « marivaudage ». Il est depuis, avec Molière, Racine, Corneille et Musset, un des auteurs les plus joués par la Comédie-Française.

  • Les Fausses confidences
  • Les Acteurs de bonne foi
  • Le Jeu de l’amour et du hasard
  • La Double Inconstance
  • Le Triomphe de l’amour

Les Fausses confidences

réalisation : Jean-Michel Coldefy
mise en scène : Jean Piat
date de captation : 1971
durée : 1 h 41
avec Jacques Eyser, Jean Piat, Bernard Dhéran, Simon Eine…

Araminte a trois grandes qualités qui la distinguent de toutes les autres femmes : elle est belle, elle est riche, elle est veuve. Il n’est pas étonnant qu’elle soit doublement courtisée, par le Comte et par Dorante. Ce dernier, garçon de bonne mine mais complètement ruiné, parvient à se faire engager chez elle en tant qu’intendant. Il retrouve là Dubois, un de ses anciens serviteurs avec qui il entreprend de conquérir le cœur d’Araminte. Évidemment, il va falloir ruser pour se faire aimer…

« Est-ce qu’on ne peut me voir sans m’aimer ? »

Les Acteurs de bonne foi

réalisation : François Chatel
mise en scène : Jean-Luc Boutté
date de captation : 1978
durée : 51 mn
avec Dominique Rozan, Alain Feydeau, Denise Gence, Yvonne Gaudeau, Richard Berry

À l’occasion du mariage d’Éraste et Angélique, les valets sont appelés à jouer un petit divertissement impromptu orchestré par Merlin. Ces acteurs improvisés distinguent mal sentiments affectés et réalité. Parallèlement, pour son seul plaisir, Mme Amelin feint l’annulation du mariage pour s’amuser des réactions des autres protagonistes.

« Fais-nous rire, on ne t’en demande pas davantage »

Le Jeu de l’amour et du hasard

réalisation : Pierre Badel
mise en scène : Jean-Paul Roussillon
date de captation : 1976
durée : 1 h 44
avec Jacques Toja, Michel Etcheverry, Simon Eine, Jean-Noël Sissia

Dorante et Silvia ont été promis l’un à l’autre par leurs parents. Le jour de leur première rencontre, désirant étudier le comportement de l’autre, ils troquent leurs vêtements contre ceux de leurs domestiques. Le coup de foudre est immédiat mais Dorante et Silvia, se méprenant sur la véritable condition de l’autre, doivent lutter contre leur éducation et leurs préjugés pour s’avouer leur amour.

« Un mari porte un masque avec le monde et une grimace avec sa femme »

La Double Inconstance

réalisation : Jean-Roger Cadet
mise en scène : Jean-Luc Boutté
date de captation : 1982
durée : 2 h 12
avec Patrice Kerbrat, Dominique Constanza, Jean-Paul Roussillon, Jean-Paul Moulinot

Nous sommes au 18ème siècle à la cour d’un prince imaginaire. Le prince s’est épris d’une jeune paysanne, Silvia, l’a fait enlever et conduire dans son château. Il voudrait l’épouser mais elle aime Arlequin. Le prince fait venir Arlequin à la cour. Il veut le rendre infidèle et par là ruiner l’amour que lui voue Silvia. Flaminia, fille d’un domestique du prince se montre secourable aux deux amoureux captifs, dans l’intention de gagner leur confiance. Arlequin s’attache à elle pendant que Silvia commence à éprouver un penchant pour un jeune officier qui se révèlera bien sûr être le prince. Et l’histoire se terminera par deux mariages.

« il n’y a rien de si trompeur que la mine des gens »

Le Triomphe de l’amour

réalisation : Édouard Logereau
mise en scène : Yves Gasc
date de captation : 1978
durée : 2 h 03
avec Michel Aumont, Raymond Acquaviva, Yves Pignot, Gérard Giroudon, Yvonne Gaudeau, Dominique Constanza.

Parce que Cléomène, roi de Sparte, avait jadis séduit la maîtresse de Léonidas, puissant prince commandant les armées, ce dernier se vengeait en l’incarcérant avec la reine son épouse. Léonidas monta sur le trône. Six mois après le décès de Cléomène, la souveraine déchue, toujours en captivité, mourrait en mettant au monde un jeune garçon, Agis. À sa naissance, celui-ci fut enlevé et confié à une famille adoptive. Aujourd’hui c’est Léonide, la nièce de Léonidas, qui règne. Cependant elle n’ignore rien de l’usurpation originelle de son oncle. Refusant d’hériter d’une couronne volée, elle décide de partir à la recherche du prince légitime que l’on croit mort.

« J’aime à voir votre empressement : puisse-t-il durer toujours ! »

par

Produit toujours intéressant.

par

Choix varié de pièces de Marivaux avec des mises en scène assez différentes : de dépouillé à "très classique" (ce qui n'est pas un reproche.)

par

ras

par

Marivaux dans toute sa vérité !3

Des interprétations et des mises en scène classiques donc adaptées à l'esprit de l'auteur.

A recommander, bien sûr.

par

voir ci-dessus

par

Excellent !

Réalisation Jean-Roger Cadet, Pierre Badel, François Chatel, Jean-Marie Coldefy, Édouard Logereau
Audio / Vidéo
  • PAL
  • Zone 2
  • Format 4/3
  • Mono
  • DVD 9 (DVD 5 pour Les Acteurs de bonne foi)
  • Dolby digital
couleurs
Nombre de disques 5
Durée 3 h 40 min
Année de production 1971 - 1982
Date de sortie du Coffret 5 DVD 1 octobre 2013
Référence 3346030026359
Éditeur

Éditions Montparnasse

Éditeur : Éditions Montparnasse

Également disponible dans la collection La Comédie-Française