Actualités DVD

SCREWBALL COMEDY - 3 DVD

Nouveautés

Coffrets de fin d'année !

Newsletter

Inscrivez-vous et recevez un code de réduction de 15 % à valoir sur votre prochaine commande.

Notre partenaire webmagazine parle de nous

Minuscule 1 et 2 : de l’excellence du cinéma d’animation à la française. Les deux opus témoignent de ce que le secteur du cinéma d’animation à la française peut produire, et franchement c’est d’une grande qualité, dans le scénar comme dans l’image et la

La Presse en parle

La Bataille de l’Eau Lourde

  • « Si les amateurs de 7e Art connaissent Les Héros de Télémark, réalisé à la mode hollywoodienne par Anthony Mann en 1965, La Bataille de l’eau lourde, produit en 1948, était depuis tombé dans l’oubli. Bien plus conforme à la réalité historique, cette production franco-norvégienne ressort aujourd’hui dans une copie entièrement restaurée. L’occasion de découvrir un film étonnant qui alterne des images d’archives avec des scènes jouées par les véritables protagonistes de l’histoire  Ici, pas d’effet spectaculaire, mais une intrigue rondement menée et documentée (d’après un reportage du journaliste et résistant Jean Marin paru dans France en 1946) qui ravira les passionnés de «guerres secrètes» tout comme les amateurs de curiosités cinéphiliques   » – GEO HISTOIRE

CHASSE AU GODARD D’ABBITTIBI

  • « BANDE A PART -Sacré pari que celui d’Éric Morin, jeune cinéaste canadien. En partant d’une anecdote véridique - Jean-Luc Godard venu filmer au nord-ouest duQuébec après l’interruption du Festival de Cannes en mai 1968 -, le réalisateur offre une première fiction décalée. Chasse au Godardd’Abbittibbi suit trois personnages en pleine interrogation existentielle, que l’arrivée du célèbre JLG va décupler. Si l’esthétique est « vintage », le propos reste très actuel. Jolis compléments proposés par les Éditions Montparnasse. » – LE FRANCAIS DANS LE MONDE, Bérénice Balta

La Bataille de l’Eau Lourde

  • «  Des images d’archives ajoutent encore au réalisme de cette fiction. De quoi réjouir les passionnés d’histoire qui trouveront là un éclairage sur un chapitre un peu oublié de la Seconde Guerre mondiale. Et les cinéphiles ne seront pas en reste : Jean Dréville, auteur notamment de la Cage aux rossignols (dont Christophe Barratier tourna un remake, les Cho ristes), mérite d’être redécouvert.  » – LA VIE

Le blog
des Editions Montparnasse

Lettre au calife (6)

Grand calife, cela sent le brûlé. Ces horribles images sur le pont en face du musée d'Orsay. Ce boxeur fou tapant sur un […]